Crédit revolving : libre utilisation de la réserve !


Le crédit signifie dans le langage courant  un prêt d’argent. Il en est de même pour le crédit revolving qui est une opération s’effectue entre un particulier ou une société qui a besoin d’une somme d’argent, le prêteur peut être un particulier ou un établissement qui a la possibilité de satisfaire la demande de l’autre partie. Depuis les années 80, le prêt revolving connait un développement important. Il s’agit d’une branche du prêt personnel. Cela indique donc que l’emprunt revolving fait partie des crédits à la conso. L’emprunteur est la partie qui peut utiliser une somme d’argent sans qu’elle ait fait une épargne au préalable.

 

Dans quel cas souscrire un credit revolving ?

C’est un prêt qu’on peut obtenir facilement. Il est permis d’utiliser en tout ou partie le montant dudit crédit dès sa souscription. Il peut être utilisé en cas d’urgence, par exemple la voiture du souscripteur tombe en panne et a besoin d’une grande réparation, et les coûts des travaux dépassent les prévisions dans le budget domestique. Le credit revolving ou crédit sans justificatif peut être gardé à portée de main pour réaliser d’éventuels projets qui puissent venir d’une manière spontanée.

  • Citons entre autres la rénovation du salon, la chirurgie esthétique, les vacances, etc.

À titre de rappel, aucun frais n’est attribué à l’emprunteur s’il n’utilise pas le crédit, sinon à chaque montant utilisé se fait le calcul des intérêts suivant les conditions posées au préalable entre les deux parties prêteur-emprunteur. Ce dernier devra se servir du crédit d’une manière réfléchie et ne s’en sert que pour des besoins réels et non plastronnés.

 

Crédits revolving, quels bénéfices pour le consommateur ?

Le prêt revolving présente beaucoup de particularités qui le différencient des autres crédits et le rend avantageux sur plusieurs points :

  • l’emprunteur est libre de dépenser la somme allouée comme bon lui semble : il peut l’utiliser pour effectuer un achat ou pour faire face à des dépenses imprévues ou il peut choisir tout simplement de ne rien retirer.
  • le crédit n’est effectif que s’il est consommé : aucun taux d’intérêt ne sera pas prélevé tant que l’emprunteur ne fait pas usage de son réserve
  • une grande marge de manœuvre accordée à l’emprunteur : celui-ci peut à tout moment demander à ce que sa réserve soit réduite, suspendue ou résiliée (idéale quand la personne concernée ait pu jouir d’une ressource suffisante au point où elle n’a plus besoin de contracter une dette)
  • des délais qui jouent en faveur du client : pendant 14 jours après l’acceptation de l’offre de contrat, il peut tout à fait exercer son droit de rétractation pour renoncer au dit contrat et ce sans avoir à avancer un motif. Il dispose également de 20 jours avant échéances pour annuler la reconduction du contrat. De plus, un crédit qui peut être obtenu en moins de 48 heures.
  • En cas de problème de trésorerie, le client se voit accordé un report d’échéance qui rallonge la durée de remboursement mais suspend l’utilisation de la réserve.

Bien utiliser sa réserve de crédit revolving

Par rapport à certains types de prêts, le crédit renouvelable est facile à acquérir. En effet, on peut facilement demander un crédit renouvelable en ligne. Il présente un taux d’intérêt jugé trop élevé. Du fait qu’il est assez difficile à évaluer son coût global en raison de diverses complexités, ce type de crédit est vu comme l’origine du surendettement. Cependant, un emprunteur qui sait maîtriser la gestion de son compte arrivera certainement à en tirer beaucoup d’avantages. Il est plus que nécessaire de rappeler que tant que l’emprunteur ne touche pas à l’argent, le prêt ne lui coûtera aucun frais.

Toutefois, à quoi bon faire un prêt si on ne l’utilise pas pour financer ses projets capitaux ? L’emprunteur se doit être un excellent gestionnaire de compte du fait que le taux de mensualité varie en fonction de l’utilisation de la réserve d’argent. Tout le monde n’a pas cette capacité technique, l’idéal alors serait de faire appel à des conseillers pour faciliter le choix du montant à demander ou même à réaliser les paperasses !

  • Note sur les opérations

Pour rappel, dans le cadre de la science économique «  Epargne = Investissement », les opérations de crédit ne suivent pas à la lettre cette fonction économique. Cependant, il y a un autre concept « L’économie = Confiance », ce qui essaie de justifier ces opérations de crédit sachant que le prêteur ne va pas donner son argent à un emprunteur dont il n’est pas crédible. En effet, le crédit figure parmi les activités économiques.

Au sens large du terme, un crédit est un montant d’argent mis à disposition, par un organisme financier ou un particulier, à une société ou à une personne particulière, et cette dernière est astreinte à rembourser selon les conditions établies entre les deux parties. Citons entre autres le délai de remboursement, l’intérêt qui découle du crédit, les garanties, etc. De nos jours, il existe différentes formes de crédits : le crédit de consommation, le crédit immobilier, crédit renouvelable  développé ci-après et appelé aussi crédit revolving.

À savoir au préalable sur le credit renouvelable

Les crédits dédiés aux ménages ont toujours existé pour les aider à effectuer des achats indispensables  et à obtenir des services nécessaires au moment où leur revenu ne les permet pas. Le  crédit revolving appelé également pret renouvelable ou  « revolving crédit » pour les Anglo-saxons est un crédit conso très prisé auprès du grand public. En cette année 2015, le crédit revolving fête ses 50 ans d’introduction sur le territoire français.

Il mérite qu’on apporte plus d’éclaircissement à son sujet et qu’on parle des opportunités qu’il met à la disposition des particuliers. Il consiste en effet à fournir à l’emprunteur un crédit que lui peut choisir le moment opportun pour s’en servir à son gré et par la suite le reconstituer. C’est donc une réserve d’argent en sa possession qui diminue dès qu’il l’utilise et qui se reconstitue dès qu’il commence le remboursement.

Crédit revolving : son fonctionnement

Le crédit revolving a une définition assez simple : c’est un prêt personnel qui accorde à l’emprunteur la possibilité de réutiliser la somme dépensée une fois que celle-ci est remboursée.  Voici une simple illustration du système de ce prêt: Monsieur Lambda client de la banque Beta dispose d’un crédit de 2 000 euros, il débourse 800 euros en effectuant son achat dans le magasin Alfa; une fois que les 800 euros sont prélevés avec leur intérêt par l’organisme prêteur chez Beta à la fin du mois, Lambda dispose à nouveau 2000 euros qu’il peut dépenser à sa guise.

C’est une sorte de crédit illimité qui se renouvelle au fur et à mesure de son remboursement, sa seule dénomination légale est d’ailleurs « crédit renouvelable » comme le stipule un décret pris en 2010. La seule limite qui s’impose à ce qui est appelé autrefois « crédit permanent » est la durée du contrat qui est d’une année renouvelable et sa durée de remboursement : 5 ans (60 mois) pour les prêts au dessus de 3 000 euros et de 3 ans (36 mois) pour les prêts de montant inférieur ou égale à 3 000 euros.

Quels établissements peuvent proposer ce credit ?

Le crédit personnel renouvelable peut être obtenu auprès d’un établissement spécialisé, d’un hypermarché ou d’une boutique de vente en ligne et bien évidemment d’une banque. L’acquisition de ce crédit se matérialise sous deux formes :

  • la « ligne de crédit » qui s’apparente à une autorisation de découvert : au cas où le compte en banque de l’emprunteur ne présente pas un solde créditeur, il peut quand même retirer une somme équivalent au montant prévu dans le prêt. C’est la réserve du prêt qui va combler ce découvert jusqu’à ce que le compte soit crédité à nouveau et le prêt acquitté
  • la « carte de crédit » sur laquelle vont  être déduits les achats effectués par le débiteur

 

Les obligations des créditeurs

Comme avec tout autre crédit a la consommation, les établissements financiers doivent accorder aux emprunteurs un délai de sept à quatorze jours pour se rétracter. À compter du jour d’acceptation, les emprunteurs peuvent annuler le prêt. À cet effet, si un emprunteur désire revenir sur sa décision de faire un credit revolving  au quatorzième jour qui peut être un week-end ou un jour férié, l’annulation du prêt sera alors validée le jour ouvrable qui suivra.

La proposition du crédit amortissable en cas de prêt renouvelable au-dessus de 1000 € fait également partie des obligations des créditeurs. À noter que ces devoirs envers les emprunteurs sont actuellement appuyés par les législations en vigueur.