Les femmes et le crédit immobilier : quand le souscrire ?


Pourquoi est ce plus compliqué de faire une demande pret immobilier pour une femme et quelles sont les solutions pour y parvenir plus facilement ? Pour l’achat d’un bien immobilier, les femmes font face à plus de difficultés que les hommes même si les deux gagnent le même revenu et portent leur dévolu sur un même logement. Ces difficultés se situent surtout au niveau de l’obtention d’un crédit immobilier. En effet, l’âge et la santé des femmes obligent les banques à prendre plus de précaution avant d’accorder un prêt immo. Pour esquiver les refus des institutions financières et pour éviter de rendre plus cher l’acquisition immobilière d’une femme, voici comment optimiser la recherche financement.

La femme est le credit immo : se présenter avec un emploi stable

 

Avant d’accorder un prêt immobilier, les banques étudient les dossiers pour vérifier si le candidat à un crédit dispose d’un emploi et d’un revenu stable. Dans cette optique, la majorité des femmes sont prudentes. Elles adhèrent à l’idée que l’emploi durable et le revenu régulier sont des conditions sine qua non pour arriver à rembourser un prêt. 90 % d’entre elles sont en CDI. Une autre facette de leur prudence, elles sont plus promptes à souscrire un financement immobilier quand elles sont en couple afin d’obtenir le soutien de leur conjoint pour les changements causés par l’emprunt. Citons entre autres la réduction de revenu à cause du paiement de la mensualité, la perte d’emploi, etc. 51 % des emprunteuses sont en couple (mariées, en pacs, …).

2 règles pour faciliter l’obtention d’un crédit immobilier

 

  • Eviter la période de grossesse

 

Une femme qui attend un enfant peut librement faire une demande pret immobilier. Toutefois, les banques sont réticentes à octroyer un crédit immobilier à une femme enceinte. Et d’un, les banques craignent que pour s’occuper de son enfant, la femme quitte son emploi. Et de deux, la grossesse et l’accouchement mettent en danger la santé féminine. Les problèmes de santé et les complications non couvert par l’assurance ainsi que le décès constituent les plus grandes craintes des prêteurs. Pour eux, assurer le prêt dans cette situation hasardeuse augmente le facteur risque. Ainsi, pour éviter de payer une surprime, parfois très onéreuse et pour optimiser la chance d’obtenir un prêt immo, une femme peut souscrire un prêt en dehors de sa grossesse.

  • Ne pas attendre au-delà de 35 ans

La majorité des femmes attendent d’avoir 38 ans avant d’acheter une maison. Or, à cet âge, le tarif de l’ assurance pret immobilier entre dans le niveau le plus élevé. À cet effet, elles paient jusqu’à  500 € de plus que si elles ont 36 ans. Le nombre d’enfant à charge est également un facteur à prendre en compte. En effet, la capacité d’endettement diminue au fur et à mesure que le nombre d’enfant à charge augmente. Cela est dû au respect du minimum vital pour le revenu du ménage. Toutefois, ce problème trouve une issue en souscrivant à un PTZ. Le plus grand nombre de résident de la future résidence principale équivaut à l’augmentation du plafond du prêt à taux zéro. Enfin,  moins de 36 ans est l’âge idéal pour signer un contrat avec une mensualité plus faible (donc durée de prêt plus longue).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *