Pension d’invalidité : opportunité pour une heure sombre !


Annonce

L’invalidité est un état de diminution qui peut concerner deux parties, le physique et la psychique. Le premier concerne la partie liée à la capacité de travail physique ou tout autre activité. Quant à la deuxième, elle est liée à l’incapacité mentale à travailler. Cet état d’invalidité peut être soit congénital, présent dès la naissance d’une personne invalide, soit accidentelle, c’est-à-dire étant la conséquence d’un événement fortuit et accidentel qui a altéré la capacité physique ou/et psychique d’une personne.

Une fois qu’on a cerné le terme d’invalidité, on serait à même de nous interroger sur les conditions qui permettront éventuellement à une personne invalide de bénéficier d’une pension d’invalidité comme revenu de substitution.

Annonce

Comment définir une pension d’invalidité ?

 

Une pension d’invalidité est avant tout un revenu que la personne perçoit pour compenser son incapacité de travailler. En partant du fait que le travail équivaut au salaire perçu, la personne invalide perçoit sa pension d’invalidité comme mesure de compensation de son salaire perdu à cause d’une maladie ou d’un accident fortuit et non professionnel.

Bien entendu, la perception d’une pension d’invalidité est soumise à quelques conditions dont celle de souffrir d’une diminution égale ou supérieure aux deux tiers de la capacité de travail d’une personne. Cette personne doit être âgée d’au moins 60 ans, être enregistrée et immatriculée à la sécurité sociale depuis 12 mois précédant la date de l’arrêt de travail ou en se référant au premier jour de la constatation médicale de l’invalidité.

Outre ces conditions, la pension d’invalidité n’est accordée qu’aux personnes ayant travaillé 800 heures, au minimum, durant les 12 derniers mois précédant l’invalidité ou pour toute personne ayant cotiser pour un salaire horaire équivalent à plus de 2030 fois le SMIC horaire.

Une pension d’invalidité se subdivise en 3 catégories : la pension d’invalidité catégorie 1, la pension d’invalidité catégorie 2 et la pension d’invalidité catégorie 3. Ces 3 catégories sont déterminées par le niveau d’invalidité, ainsi, une personne ayant une capacité réduite de travail percevra une pension d’invalidité catégorie 1, une personne incapable de travailler percevra une pension d’invalidité catégorie 2 et toute personne intégralement invalide et nécessitant une assistance au quotidien bénéficiera de la pension d’invalidité catégorie 3.

Annonce

Quel est le montant de la pension d’invalidité ?

Accordée à titre temporaire, le montant de la pension d’invalidité est versé à la personne éligible au moment de sa demande, à la date de l’approbation de son invalidité ou au même moment de l’arrêt de versement de ses indemnités journalières.

Annonce

Ce montant de la pension d’invalidité est toujours calculé sur la base du salaire annuel moyen de la personne concernée, ainsi, on effectue un calcul bien précis qui comptera les meilleures années de cotisations pour en retenir un chiffre soumis à un plafonnement.

Au cas où vos cotisations ne dépassent pas dix années, on calcule votre salaire moyen sur la base de toutes vos années de travail.

Contrairement aux indemnités journalières et d’arrêt maladie que vous versait la sécurité sociale, le montant de la pension d’invalidité est nettement moins bas que votre salaire moyen, car il sera calculé sur la base de vos années de cotisations.

Le montant de la pension d’invalidité dépend également de la catégorie de la pension d’invalidité du demandeur, soit de son niveau d’invalidité, car plus la personne est incapable de travailler, plus elle percevra un montant plus important.

Que faut-il faire pour demander une pension d’invalidité ?

 

On imagine très mal une personne invalide en train de remplir un formulaire pour demander une pension d’invalidité, cela dit, quand celle-ci ne souffre que d’une incapacité réduite de travail, elle peut faire la demande d’une pension d’invalidité catégorie 1.

Pour avoir accès aux formulaires d’invalidité cliquez ici

Quand il s’agit d’une demande de pension d’invalidité catégorie 2 ou 3, c’est la caisse d’assurance maladie qui se charge, dans 80% des cas, de vous enregistrer comme une personne invalide pour pouvoir bénéficier de la pension d’invalidité. Par ailleurs, la personne concernée par cette pension reçoit, via une lettre recommandée, la décision d’être placée en invalidité, accompagnée de toute la procédure lui permettant de bénéficier d’une pension.

Si votre caisse ne prend pas d’initiative, vous aurez un délai de 12 mois à partir du premier jour de la stabilisation de votre état de santé pour faire une demande d’invalidité auprès de votre caisse d’assurance. Après examen du médecin-conseil, la caisse se base sur son diagnostic pour vous classer invalide et vous permettre, par la suite, de bénéficier d’une pension d’invalidité catégorie 1, 2, ou 3 selon votre niveau d’incapacité de travail.

La pension d’invalidité est une opportunité offerte aux travailleurs accidentellement invalides ayant cotisé chez une caisse d’assurance-maladie. Elle permet à une personne invalide de subvenir à ses besoins et ne pas se retrouver comme un fardeau pour sa famille et pour son entourage. La vie peut nous faire de mauvaises surprises. Il vaut mieux s’y préparer !

Annonce

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *